Suivi d’adultes bénéficiant d’un hébergement en milieu ordinaire, souvent en appartements autonomes.

Dénomination donnée à un type d’hébergement en pavillons, intermédiaire entre le Foyer d’hébergement et le SAVS.

Pour travailleurs handicapés d’ESAT.

A double tarification (Etat et Conseil Général), pour des personnes dont le niveau d’autonomie se situe entre le Foyer de vie et la MAS.

Nouvelle dénomination de l’IMPro.

Interventions souvent réalisées dans le milieu de vie des jeunes (domicile, crèche, école...) pour un soutien à la scolarisation et à l’autonomie.

Analogue à un IMP pour jeunes avant 6 ans. Il y en a peu en France, mais il y en a deux à l'Adapei 45.

Pour des adolescents à partir de 14 ans environ, jusqu’à 20 ans. Il faut parfois y rester plus longtemps, dans l’attente qu’une place se libère dans un établissement pour adultes ("amendement Creton") - Voir SIPFP

Pour des jeunes entre 6 et 14 ans – Voir SEES-SEAP

Qui comprend un IMP et un IMPro.

S’adresse aux personnes handicapées de tous âges. Il s’agit d’un accueil à durée limitée dans un établissement ou service, à temps plein ou à temps partiel, avec hébergement ou en accueil de jour.

Le contrat de Rente survie est un contrat d’assurance décès, souscrit ou auquel adhère le parent (père, mère, grands-parents, frère, sœur, oncle ou tante) d’une personne handicapée.

Créée par la loi de 2005, cette prestation de compensation du handicap permet aux personnes handicapées de faire face à cinq types de besoins : aides humaines, aides techniques, aménagement du logement ou du véhicule et surcoûts de transport, aides spécifiques ou exceptionnelles et aides animalières.

Versée à certaines personnes en complément de l’Allocation aux adultes handicapées (AAH) à la condition d’avoir un taux de handicap supérieur ou égal à 80 %, de ne pas avoir perçu pendant un an de revenu d’activité à caractère professionnel, de disposer d’un logement indépendant pour lequel la personne perçoit une Allocation de logement.

Pour des personnes en logement indépendant et dans l’incapacité de travailler.

Qui peut intervenir à défaut d’une autre couverture d’assurance maladie, qui provient par exemple du travail en ESAT ou de la perception de l’AAH.

Peut être attribuée, sous certaines conditions d’activité antérieure et de ressources.

Principale prestation d’assistance qui vise les familles monoparentales.

Une prestation destinée aux personnes en perte d’autonomie âgées de 60 ans et plus.

Attribuée aux parents ou à toute personne qui assume la charge d’un enfant âgé de moins de 20 ans atteint d’une maladie, d’un handicap.

Implantation locale des services sociaux du Conseil Général s’occupant en particulier l’aide à l’enfance, à la famille et aux personnes handicapées. Il y en a 7 dans le Loiret.

Organisme pour collecter et gérer les fonds de la formation professionnelle continue des entreprises de la Branche professionnelle sanitaire, sociale et médico-sociale, privée à but non lucratif.

Qui gère en particulier un grand nombre de mesures de protection juridique (dont les tutelles).

Un recours peut être formé contre les décisions de la CDAPH devant le Tribunal du contentieux de l’incapacité.

Dans le domaine des syndicats d’employeurs, résulte de la fusion du SOP et de la Snasea depuis le 01/01/2010. C’est le syndicat d’employeurs de l’Adapei du Loiret.

Document régional relatif aux priorités pour les projets de structures financées par l’Etat.

Créée par la loi de 2005. exerce une mission d’accueil, d’information, d’accompagnement et de conseil des personnes handicapées et de leur famille ainsi que de sensibilisation de tous les citoyens aux handicaps.

Le GRATH se consacre au développement de l’accueil temporaire pour les personnes en situation de handicap quel que soit l’âge et la cause et pour leurs aidants.

Échelon départemental et animation par Uriopss.

Forme juridique de la MDPH.

Favoriser la collaboration entre les établissements sanitaires et établissements et les établissements et services sociaux et médico-sociaux.

Qui exerce la tutelle des établissements et services financés par le Conseil Général.

Résultat de la fusion de la direction régionale de la jeunesse et des sports (DRJS), de la direction régionale des affaires sanitaires et sociales (DRASS).

Créée dans le cadre de la RGPP, issu de la fusion des trois structures initiales qu’étaient la DIREN (Direction régionale de l’environnement), la DRE (Direction régionale de l’équipement) et la DRIRE (Direction régionale de l’industrie, de la recherche et de l’environnement).

Etre pour tous les citoyens et acteurs économiques de la région une porte d’entrée unique pour toutes les questions ayant trait au monde de l’entreprise.

Depuis le 1er janvier 2010, les directions départementales de la cohésion sociale (DDCS) reprennent les compétences des directions départementales de la jeunesse et des sports (DDJS) et des affaires sanitaires et sociales (DDASS), en matière d’affaires sociales. Créés dans le cadre de la Révision générale des politiques publiques (RGPP), en charge du pilotage de la CDCPH. Il existe une DDSC dans le Loiret, distincte de la DDPP (qui s’occupe de la protection des populations).

Qui exerce la tutelle des établissements et services financés par l’Etat.

Chargée de participer par ses avis à la définition de la politique régionale de santé.

Organisme d’observation, de conseil, d’animation et d’étude dans le domaine du handicap.

Basé à Tours

Organisme de droit privé exerçant une mission de service public.

Commission exécutive de la MDPH

Qui gère en particulier les ressources issues de la "journée nationale de solidarité" au profit des personnes âgées et des personnes handicapées.

Constitué dans tous les établissements occupant au moins 50 salariés, le CHSCT a pour mission de contribuer à la protection de la santé et de la sécurité des travailleurs ainsi qu’à l’amélioration des conditions de travail.

A l’identique du comité d’entente national, constitution d’un comité avec les associations représentatives du champ du handicap en Région Centre.

Constituer à l’échelon départemental un lieu de concertation, de réflexion, d’études de besoins, de propositions communes aux différentes associations dans le champ du handicap, rattachement à l’Uriopss.

Chargé de se prononcer sur les orientations de la politique du handicap mise en oeuvre sur le plan départemental.

Au niveau des municipalités, intervient au niveau de l’aide sociale.

Le CCAH réunit des partenaires (institutions de retraite complémentaire ou de prévoyance, mutuelles, entreprises et comités d’entreprise, associations nationales du secteur du handicap) qui travaillent ensemble à l’amélioration des conditions de vie des personnes handicapées.

Les Caf prennent en charge les prestations légales et développent une action sociale familiale sur leurs territoires.

Créée le 1er avril 2010, vise à unifier l’organisation territoriale de notre système de santé - pilotage de la politique de santé et régulation de l’offre de santé.

Intervenant dans l’insertion professionnelle des personnes handicapées en milieu ordinaire (hors fonction publique, pour laquelle a été créé en 2006 le FIPHFP).

Programme de modernisation de l’action de l’État touchant l’ensemble des politiques publiques et l’ensemble des ministères, améliorer la qualité du service rendu aux usagers, réduire les dépenses publiques, poursuivre la modernisation de la Fonction publique.

L’aide sociale doit être considérée comme l’expression de la solidarité de la collectivité à l’égard des personnes qui en raison de leur état physique et/ou mental, de leur situation économique et sociale ont besoin d’être aidées.

Fixe les objectifs de santé, les priorités de santé de la région.

Le Projet Régional de Santé est l'outil de planification prévu par la Loi Hôpital, Patients, Santé et Territoires (HPST). Planification et programmation des actions, il est constitué du PSRS, du PRIAC, des schémas ; un schéma régional de prévention (SRP), un schéma régional de l’offre de soins (SROS) comprenant plusieurs volets, un schéma régional de l’offre médico-sociale (SROMS).

Vise à maîtriser les dépenses sociales et de santé.

Il est destiné à évaluer les déficiences d’une personne handicapée, enfant ou adulte, et les conséquences et répercussions sur sa vie sociale et professionnelle, ainsi que sur son entourage. Il permet de déterminer le taux d’incapacité de la personne concernée pour une période donnée.

Le syndrome X fragile est une maladie génétique héréditaire entraînant souvent un retard mental.

Concernent les personnes qui parlent peu ou mal, ont des difficultés pour réaliser des gestes simples.

Parfois appelée à tort « mongolisme », la Trisomie 21 s’explique par la présence dans les cellules de l’organisme de trois chromosomes "21" au lieu de deux, soit 47 chromosomes au lieu des 46 (23 paires) que l’on rencontre habituellement.

Ces troubles s’inscrivent dans la catégorie des troubles du développement qui apparaissent chez le jeune enfant et qui persistent à l’âge adulte. Ils comprennent en particulier les troubles autistiques.

Maladie génétique sporadique causée par une anomalie sur le chromosome 7 provoquant un retard mental léger et des malformations cardiaques.

Maladie génétique sporadique causée par une anomalie sur le chromosome 17.

Maladie génétique sporadique causée par une anomalie sur le chromosome 15.

Le polyhandicap se caractérise par la présence de déficiences associées et recouvre des situations très variées. Il s’agit d’un handicap grave à expression multiple, associant déficience motrice et déficience mentale sévère ou profonde entraînant une restriction extrême de l’autonomie et des possibilités de perception, d’expression et de relation.

Langue visuelle qui est la langue des signes utilisée par les sourds et muets français.

Aide à la lecture labiale.

Le handicap psychique a des conséquences sur le comportement avec des troubles plus ou moins graves, ils peuvent être soignés ou atténués par des médicaments ou des thérapeis adaptées.

Conséquence d’une déficience intellectuelle, il ne peut pas être soigné mais peut être compensé par un environnement aménagé et un accompagnement humain adapté.

L’autisme est défini par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) comme un trouble du développement précoce dans lequel la communication et les interactions sociales réciproques sont perturbées ; la personne autiste peut manifester des intérêts restreints et/ou s’adonner à des activités stéréotypées et répétitives. La plupart du temps, ce syndrome est repéré chez des enfants âgés de moins de trois ans. Il se caractérise par une très grande diversité de tableaux cliniques de gravité variable. Face aux formes plus ou moins sévères présentées par ce handicap et face à la diversité des pathologies rencontrées, certains spécialistes préfèrent parler de troubles autistiques ou encore d’autismes. L’autisme et les troubles qui lui sont apparentés constituent un ensemble de syndromes regroupés sous le terme de « Troubles envahissants du développement » (TED).

Assurent, à domicile ou dans les établissements non médicalisés pour personnes âgées ou handicapées, et sur prescription médicale, des prestations de soins infirmiers sous la forme de soins techniques ou de soins de base et relationnels.

Assurent à la fois les missions des SSIAD et des SAAD.

Prend en charge la personne adulte handicapée qui nécessite, en plus de l’assistance et de l’accompagnement énumérés pour le SAVS, des soins réguliers et coordonnés et/ou un accompagnement médical et paramédical en milieu ouvert.

Parfois appelé Foyer occupationnel, ou Centre d’accueil de jour, ou Centre d’initiation aux travaux et aux loisirs....

Est attribuée par la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées.

Mission de fournir des aides spécialisées à des élèves en difficulté dans des classes ordinaires, en coopération avec les enseignants de ces classes.

Les personnes handicapées mentales peuvent avoir besoin d’une protection pour éviter d’être exposées à un danger ou que des tierces personnes profitent de leur vulnérabilité, sauvegarde de justice, curatelle ou tutelle sont des mesures prononcées par un juge et exercées prioritairement par un membre de la famille.

Contrat passé entre un bénéficiaire de prestations sociales et le Conseil général pour l’aider à gérer les prestations sociales.

Pour des personnes polyhandicapées.

Une personne désigne quelqu’un (le mandataire) pour la représenter dans la totalité ou une partie des actes de la vie civile dans le cas où elle ne serait plus en mesure de le faire elle-même en raison d’une altération de ses facultés personnelles.

Mesure appliquée depuis le 1er janvier 2009. En cas d’échec d’une MASP (Mesure d’accompagnement social personnalisé) et si la santé ou la sécurité de la personne handicapée sont compromises, le juge des tutelles peut prendre une mesure d’accompagnement judiciaire

Lieu de rencontre et d’activités pour des personnes déficientes psychiques.

Hors Loiret, il existe des exemples d’établissements de ce type accueillant des personnes handicapées, avec l’intervention conjointe d’un service médico-social.

Ils accueillent à leur domicile une ou des personnes handicapées adultes ou âgées. Les accueillants familiaux sont agréés et contrôlés par le Conseil général. L’appellation famille d’accueil est une ancienne appellation de l’accueil familial, périmée depuis la loi du 17 janvier 2002.

Accompagnement spécialisé d’enfants, adolescents et jeunes adultes, sourds ou mal entendants.

Analogue à un SESSAD, pour des enfants polyhandicapés.

Accompagnement spécialisé d’enfants, adolescents et jeunes adultes porteurs d’une déficience motrice avec ou sans troubles associés.

Structures spécialisées intégrées dans des collèges ordinaires.

Accompagnement spécialisé d’enfants, adolescents et jeunes adultes aveugles ou mal voyants.

Établi pour un jeune, par l’équipe pluridisciplinaire de la CDAPH, assure la cohérence d’ensemble du parcours scolaire de l’élève handicapé.

Propositions élaborées par l’équipe pluridisciplinaire de la MDPH apportant une réponse globale aux besoins des personnes handicapées à partir de leur projet de vie.

Établi par la structure médico-sociale.

Dénomination de l’IR (Institut de Rééducation) pour les jeunes ayant des troubles de la conduite et du comportement (TCC).

Personne placée auprès de l’inspecteur d’académie, et qui anime en particulier le réseau des "enseignants référents".

Personne qui accompagne parfois des jeunes handicapés pour leur scolarisation en milieu ordinaire, en particulier en école maternelle.

Qui comprend en particulier la famille, l’école et l’enseignant référent du secteur, pour suivre la mise en œuvre du PPS du jeune.

Les jeunes qui y viennent, par exemple pour 1 ou 2 consultations par semaine (pour dépistage, rééducation ou suivi psychothérapeutique), sont en général scolarisés.

Accueillent des enfants présentant un handicap mental, auditif, visuel ou moteur et pouvant tirer profit d’une intégration en milieu scolaire ordinaire. Les élèves reçoivent un enseignement adapté au sein de l'ULIS, et partagent certaines activités avec les autres écoliers.

Centres pourvus d’un équipement et d’un encadrement adaptés pour les jeunes handicapés.

Personne qui accompagne parfois des jeunes handicapés pour leur scolarisation en milieu ordinaire. Les AVS-i interviennent individuellement auprès d’élèves handicapés, les AVS-co interviennent dans des classes intégrées (CLIS ou ULIS). Les AVS-i poursuivent leur activité dans un cadre rénové grâce à la convention-cadre signée entre le ministère de l’Éducation nationale et des associations oeuvrant dans le champ du handicap le 1er juin 2010

Elles sont des personnels particulièrement mobilisés à l’école maternelle pour optimiser l’évaluation des besoins de l’élève handicapé.

Concerne plutôt les troubles mentaux. Rattaché à un centre hospitalier, il peut s’associer à un "hôpital de jour", pour des prises en charge plus importantes.

Dispositif législatif imposant le maintien temporaire en IMPro (Institut médico-professionnel) de jeunes adultes de plus de 20 ans, dans l’attente d’une place dans un établissement pour adultes.

Éducateur de Jeunes Enfants

Document Unique d’Évaluation des Risques

Diplôme d’État

Conseil à la Vie Sociale

Comité Régional d’Organisation Sociale et Médico-sociale

Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées

Code de l’Action Sociale et de la Famille

Aide sociale à l’enfance

Assistante Sociale

Agence nationale de l’évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux

Agence Nationale d’Appui de la Performance

Aide Médico-Psychologique

Consultations de diagnostic, de traitement et d’aide aux familles pour les jeunes de moins de 6 ans.

Accompagnement de Coordination Thérapeutique

Accompagnement de Coordination Thérapeutique